Le port du futur ne se fera pas sans cybersécurité !

Marseille accueille aujourd’hui le Smart Port Day #1 organisé par le Port de Marseille Fos, la CCI Marseille Provence et Aix-Marseille Université, membres fondateurs de la démarche «French Smart Port in Med.» Rendez-vous des acteurs de l’écosystème portuaire, numérique et environnemental, cette rencontre a pour objectif de valoriser et concrétiser toutes les actions imitées en faveur de la construction du port du futur qui se veut attractif, innovant, répondant aux enjeux actuels et futurs par une stratégie axée sur le numérique et le développement durable .

Ultime étape du Smart Port Challenge

Cette journée est aussi l’ultime étape du Smart Port Challenge lancé dans le cadre du French Smart Port in Med en octobre dernier. Une occasion pour les 7 start-up lauréates du concours de dévoiler les preuves de concept (POC) et expérimentations réalisées aux côtés de leur binôme grand donneur d’ordre. « EGERIE fait partie des finalistes. Nous avons depuis 4 mois développé au côté de Naval Groupe, notre projet et bénéficié d’un apport méthodologique inspiré du design thinking. » témoigne Jean Larroumets, Président et fondateur d’EGERIE, leader de l’analyse de risques cyber en France. Tout cela dans le but de rendre le Grand Port Maritime de Marseille apte à se positionner comme un port de référence en matière de gestion des risques et de réponses aux cyberattaques, au niveau national comme international

Cartographier les risques cyber d’un grand port français

Dès lors qu’on parle de Smart Port et de port connecté, on se doit de parler de cybersécurité. Soyons clairs, le smartport ne se fera pas sans cybersécurité ! En effet, pour garantir un port fluide, on doit notamment garantir qu’aucun hacker ne pourra bloquer tout ou partie de l’activité portuaire. Une posture de cyber-sécurité commence tout d’abord par l’identification des assets. Il faut identifier de manière exhaustive toutes les portes d’entrée potentielles pour un hacker dans les systèmes. Ainsi, le challenge consistait à mettre au point une méthode efficace pour cartographier l’ensemble des éléments techniques numériques portuaires. « Nous le voyons quotidiennement, les risques cyber sont grandissants. Pour se protéger efficacement, il faut connaitre sa situation à risque et ce qu’il convient de protéger. Les risques cyber sont également très évolutifs car les attaquants sont innovants et de plus en plus résiliants. Il est donc indispensable d’avoir recours à des outils dynamiques, en continue et collaboratif pour apporter une réponse à la hauteur des enjeux. Nous ne le rappelons jamais assez mais chacun de nous est un acteur de la cyber, et doit être un ambassadeur de la culture de sécurité et de cybersécurité . »

Une aide à la décision

Pour la première fois impliquée dans le portuaire civil en interaction avec le territoire métropolitain d’Aix-Marseille-Provence, la solution EGERIE Risk Manager entend améliorer les prises de décisions de la direction du GPMM au travers de sa preuve de concept. « La méthode outillée de cartographie de pilotage des risques cyber intégrée dans le système d’information du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) grâce à notre plateforme EGERIE Risk Manager, permet une analyse de risques de haute qualité et autonome. Notre outil va permettre d’aider le GPMM à maîtriser plus efficacement ses risques cyber par l’optimisation des coûts d’analyse (en diminuant la charge et le coût d’analyse) et la construction de la cartographie des risques cyber. La pertinence des rapports visant à favoriser la prise de décision par la direction est un point essentiel. » souligne Jean Larroumets et d’ajouter « Les conséquences d’un port bloqué retentissent sur l’activité économique, mais peuvent aussi impacter l’environnement que ce soit par des pollutions ou sur des consommations énergétiques . »

La plateforme EGERIE Risk Manager donne également ce temps d’avance économique et écologique au Smartport de Marseille. Economique, car la filière cybersécurité va ainsi pouvoir se développer dans la région, nouveau bassin d’emploi pour le secteur. De plus, à systèmes d’informations protégés et risques cyber maîtrisés s’ajoute une performance économique accentuée. Quant au défi éco-responsable, il va sans dire qu’éviter les cyberattaques grâce à une solution outillée autonome permet d’éliminer les conséquences d’attaques potentielles, comme une consommation énergétique démesurée ou le retour aux solutions papier. « En répondant aux enjeux et problématiques portuaires, le « French Smart Port in Med » conforte Marseille Fos comme port d’excellence en matière de logistique portuaire, de numérique, et dans la performance énergétique. » conclut l’organisateur .

Articles similaires

Tous les articles
Publié dans :
Le :1 décembre 2022 1 minutes de lecture

Revivez nos temps forts 2022

Vous avez une 1 minute ? Bien que l’année ne soit pas encore terminée, pourquoi ne pas se faire plaisir en revenant […]